Pierre Rosanvallon au «Soir»: «Les populismes prétendent être une forme supérieure de démocratie»

Le national-populisme du premier ministre indien Narendra Modi a mis l’Inde sur la voie de ce que certains politologues ont défini comme «
une démocratie ethnique
».
Le national-populisme du premier ministre indien Narendra Modi a mis l’Inde sur la voie de ce que certains politologues ont défini comme « une démocratie ethnique ». - Reuters.

Entretien

Dans son dernier essai, Le siècle du populisme, Pierre Rosanvallon montre que, loin de se résumer à une sorte de « bras d’honneur » fait au système, le populisme offre une vision cohérente et attractive de démocratie, de la société et de l’économie…

« Populiste » est une étiquette que l’on colle sur des leaders et des projets politiques parfois très différents. Qu’est-ce qui caractérise en propre le phénomène ?

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct