Au Chili, chaos étudiant en faveur de l’égalité des chances

A Valparaiso, des copies d’examen ont été brûlées.
A Valparaiso, des copies d’examen ont été brûlées. - Reuters

Au Chili, chaque année, les élèves qui achèvent leur cycle secondaire et souhaitent s’inscrire à l’université doivent passer l’Épreuve de sélection universitaire, une série d’examens organisée au niveau national. Le résultat permet de sélectionner les étudiants qui seront admis dans l’enseignement supérieur.

Mais ce système est depuis des années critiqué car, en se basant sur le contrôle de connaissances acquises et pas sur celui des aptitudes, il favorise les élèves aisés formés dans de coûteuses écoles privées, aux dépens des jeunes qui ont étudié dans des écoles publiques ou sortent des filières techniques.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct