Accusé de «viol sur mineurs», Gabriel Matzneff est lâché par ses éditeurs

Accusé de «viol sur mineurs», Gabriel Matzneff est lâché par ses éditeurs
AFP

Fin novembre, on recevait à la rédaction, parmi les envois quotidiens des éditeurs, un paquet de Gallimard. Dedans, L’amante de l’Arsenal – Journal 2016-2018, le dernier livre de Gabriel Matzneff, d’ailleurs dédicacé « en cordial hommage ». Aujourd’hui, Gallimard n’oserait plus. La tempête soulevée par le livre de Vanessa Springora, Le consentement (Grasset), où l’actuelle patronne de Julliard raconte sa relation sous emprise avec l’écrivain, quand elle avait 13 ans, a emporté toute hypocrisie et toute indulgence envers l’auteur de Les moins de seize ans, où il théorise son goût pour les enfants.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct