Université: E-paysage, la solution aux bourses d’études trop vite allouées

Université: E-paysage, la solution aux bourses d’études trop vite allouées

Erreur ou retard administratif ? Dans l’enseignement supérieur comme ailleurs, ils peuvent au mieux prêter à sourire, au pire pourrir la vie de ceux qui en sont victimes… Ce ne sont pas les étudiants sommés, fin 2019, de rendre leur bourse d’étude qui diront le contraire. Pour mémoire, plusieurs centaines d’entre eux se sont vues réclamer cette aide parce que l’Administration a découvert, un peu tard, qu’ils étaient devenus non finançables. Les règles sont complexes mais disons que l’étudiant qui fait du surplace trop longtemps n’est plus financé par la Fédération Wallonie-Bruxelles. Il reste cependant parfois inscrit par l’établissement sur dérogation. Le problème survient quand il fait une demande de bourse, alors qu’en raison de sa non-financabilité il n’y a pas droit. Or, l’Administration des allocations d’étude n’en est pas toujours informée à temps… Fin 2019, elle a réclamé l’aide indûment perçue à des étudiants déjà en difficulté.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct