Une nouvelle arme immunitaire contre le psoriasis

La maladie se caractérise par une prolifération anormale des cellules épidermiques, causant des lésions squameuses.
La maladie se caractérise par une prolifération anormale des cellules épidermiques, causant des lésions squameuses. - Voisin/Phanie.

On pourrait intituler cet article : « Comment la recherche fondamentale peut trouver des solutions directement au lit du patient ». Car c’est ensemble que des équipes de l’Université libre de Bruxelles (ULB) et du Département de Dermatologie de l’Hôpital Universitaire Erasme ont découvert le rôle essentiel de la voie de signalisation du « VEGFA » dans le développement du psoriasis. Qui devrait déboucher dans les prochains mois sur une solution pour des patients pour qui, précisément, les traitements actuels marchent mal ou pas du tout.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct