Le jeune arrêté à Verviers dément tout projet terroriste

Le jeune homme a-t-il juste utilisé la messagerie cryptée Telegram pour tromper sa solitude
? L’enquête doit le dire.
Le jeune homme a-t-il juste utilisé la messagerie cryptée Telegram pour tromper sa solitude ? L’enquête doit le dire. - DR.

On apprenait, en début de semaine, l’arrestation à Verviers d’un jeune Syrien suspecté d’avoir participé aux activités d’un groupe terroriste, et même d’avoir préparé un attentat, même si on n’évoque pas de cibles précises. Le jeune homme était « fort seul, en recherche de contacts », explique son conseil, Me Adrien Croisier, « il n’a certes vraisemblablement pas trouvé des contacts opportuns, mais il dément catégoriquement avoir fomenté un quelconque projet criminel en Belgique ». C’est pourtant cette crainte, fondée sur des éléments inquiétants, qui avait mené à son interpellation, le 22 décembre dernier ; son mandat d’arrêt a été confirmé en chambre du conseil le surlendemain de Noël. Il y comparaîtra à nouveau à la fin de ce mois.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Société