Michel Didisheim, une vie dans les coulisses de la monarchie

Durant les deux décennies passées à ses côtés, Michel Didisheim a entretenu une vraie complicité avec le prince Albert.
Durant les deux décennies passées à ses côtés, Michel Didisheim a entretenu une vraie complicité avec le prince Albert. - D.R.

Romanesque ». C’est ainsi que ses enfants qualifient la vie de leur père, le comte Michel Didisheim, décédé lundi soir à 89 ans, et dont les funérailles sont célébrées ce samedi, en présence du prince Laurent représentant le Roi.

L’existence de ce « grand serviteur de la Couronne et de l’Etat » tient effectivement du roman. Une vie passée dans l’ombre de la monarchie. Aux côtés de la famille royale. Jusque dans certains moments cruciaux.

Tout débute en 1930 entre des parents hors du commun déjà : sa mère était la résistante Claire Maigret de Priches et son père, René Didisheim, a cofondé la Brigade Piron. Voilà qui marque un parcours.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Politique