Cyclisme: les nouveaux défis de Julian Alaphilippe

Julian Alaphilippe (à droite) «
éprouve du plaisir à évoluer aux côtés de Remco Evenepoel
».
Julian Alaphilippe (à droite) « éprouve du plaisir à évoluer aux côtés de Remco Evenepoel ». - Photo News.

Julian Alaphilippe n’a pas eu besoin de beaucoup d’imagination ni de temps pour devenir la coqueluche du public français. Il a simplement laissé son talent et son cyclisme offensif s’exprimer. En trois semaines d’un Tour de France qui restera comme le plus passionnant depuis le duel Andy Schleck – Cadel Evans en 2011, le Montluçonnais a mis tout le monde dans sa poche, ce dont personne n’avait jamais douté, sinon peut-être le public hexagonal, rivé sur le Tour, moins ailleurs, où « D’Artagnan » avait pourtant déjà exprimé son savoir-faire.

Quatorze journées en jaune lui ont suffi pour prendre le pas sur Pinot et Bardet, l’un contraint à l’abandon, l’autre au mutisme. Etincelant de bravoure, porté par une équipe de feu, un public incandescent, il est allé bien au-delà de ce que son corps pouvait tolérer. Et il l’a payé.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Route