L’enfant du quartier chinois de Valence qui peignait Bowie et Madonna

L’enfant du quartier chinois de Valence qui peignait Bowie et Madonna
MÒNICA TORRES

J esús Arrúe a grandi dans le quartier chinois de Valence. Dans les années 70 et au début des années 80, tous les enfants avaient l’habitude de jouer dans la rue. « C’était une époque dure, celle de l’héroïne et des seringues jetées dans les parcs, mais il y avait aussi une sorte de code d’honneur, de respect, et si vous étiez du quartier et qu’on vous connaissait, on vous respectait… S’il y a une chose dont nous n’avons pas manqué, c’est d’attention ! », se souvient ce peintre de 46 ans face à un portrait tout juste terminé d’Andy Warhol.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Lena