La Sécu, un combat pour l’homme et la planète

L’héroïne d’Harald Franssen, la petite Louise, doit subir une opération à cœur ouvert.
L’héroïne d’Harald Franssen, la petite Louise, doit subir une opération à cœur ouvert. - Delcourt.

Auteur de bande dessinée citoyen formé à l’Institut Saint-Luc de Liège, Harald Franssen est un cartooniste de la vie sociale. Dans le climat politique et budgétaire difficile que traverse le pays, en écoutant la ministre de la Santé parler de « réformes courageuses pour sauver la sécu », l’auteur a pris la plume et le crayon pour raconter son histoire. Depuis 1945, le modèle belge de la sécurité sociale permet à chacun, quelles que soient sa condition et ses origines, de garder la santé, d’élever ses enfants, de prendre des vacances, de bénéficier d’une pension, bref de vivre décemment et de pouvoir regarder le futur en face.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Livres
    • d-20131107-32FMZ4_high (2)

      «Objectif plumes»: portail des littératures belges francophones

    • Les noms s’égrènent –
Beaumarchais, Beigbeder, Casanova, Sade, Dostoievski, Chester Himes, Jack London, Alphonse Boudard, Malraux, Mesrine, Oscar Wilde et Paul Verlaine...
–, les histoires scotchent le visiteur, belles et tragiques.

      Écrire, la grande évasion

    • CBBD (2)

      Panade au Centre belge de la bande dessinée

    • Miguel Angel Tovar, El Niño de Hollywood.

      Critique Une autre histoire de la violence