Le travail en sous-main des femmes pour créer le désir sexuel des hommes

«
Depuis quelques décennies, le travail contraceptif est naturellement considéré comme quelque chose de féminin.
»
« Depuis quelques décennies, le travail contraceptif est naturellement considéré comme quelque chose de féminin. » - Image Globe

Les tâches domestiques, ce sont essentiellement les femmes qui s’y collaient en 2019 et elles ont de fortes chances de continuer en 2020. L’agenda de la maison ? De l’école des enfants ? Du pédiatre ? Ce sont encore elles, souvent.

Toutefois, il existe un autre domaine où ces dames fournissent un travail quasi invisible et pourtant fondamental : le désir. Alors qu’on leur reproche fréquemment d’avoir une libido plus aléatoire que celle des hommes, elles réalisent en arrière-plan tout un ensemble de tâches qui coûtent en temps, en énergie et en sous pour permettre aux mâles d’être si disponibles et satisfaits sexuellement.

Voyage dans les coulisses méconnues de la libido hétéro avec la sociologue française Cécile Thomé, qui vient d’achever des recherches sur la question.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Lena