Un an après son élection, que pensent ces Brésiliens de Bolsonaro?

Un bilan en clair-obscur pour Bolsonaro d’après les personnes interrogées.
Un bilan en clair-obscur pour Bolsonaro d’après les personnes interrogées. - Reuters

Il faut reconstruire une Nation et nous le ferons ensemble », proclamait il y a un an, à l’occasion de son investiture comme président du Brésil, Jair Bolsonaro, un militaire à la retraite de 64 ans. Il parvenait ainsi à exploiter le désir de changement, la colère envers la classe politique et le ras-le-bol face à la corruption.

Cet appel à l’unité est toutefois resté stérile. En tant que président, il se complaît toujours dans des attitudes frontistes et il met à l’épreuve les institutions démocratiques. De plus, la polarisation gagne en force et sa popularité bat inexorablement en retraite malgré la lente récupération économique et le recul du taux d’homicides.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    À la Une du Soir+