Adoration Un conte cruel et lumineux plein d’amour fou

<span>Adoration</span> Un conte cruel et lumineux plein d’amour fou

Serait-ce un rêve étrange ? En tout cas, c’est celui de Fabrice du Welz et il n’a rien de réaliste. Après les sombres et violents Calvaire et Alléluia, le cinéaste belge clôt sa trilogie ardennaise avec plus de poésie et de lumière. Mais n’allez pas croire que son cinéma est pour autant plus apaisé. La folie est là, à fleur de peau. Car il est toujours question d’amour fou.

Cette quête d’absolu est racontée à hauteur d’enfants, protagonistes de ce conte cruel et lumineux : Paul, un gamin simple et solitaire qui vit avec sa mère infirmière et soigne les oiseaux blessés dans la forêt, et Gloria, la nouvelle et intrigante patiente du centre psychiatrique où travaille la mère de Paul. Tombant fou amoureux de la jeune fille et bien que ne comprenant pas tout ce qui lui arrive, Paul s’enfuit avec elle loin du monde des adultes…

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Les sorties cinéma