Fonds libyens: la justice française au secours du Prince

Voilà un arrêt de la cour d’appel de Paris qui va intéresser du monde en Belgique. Dans un jugement du 5 septembre dernier, la juridiction française a battu en brèche l’argument selon lequel les fonds souverains « LIA » et « Lafico » ne seraient pas assimilables à l’Etat de Libye. « La LIA constitue une émanation de l’Etat libyen, pour le compte exclusif duquel elle agit, tout comme la société Lafico, sa filiale à 100 % », explique l’arrêt, étayant un jugement condamnant les deux fonds souverains attaqués par une société koweïtienne.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct