HRW dénonce l’offensive chinoise anti-droits humains

En décembre dernier, des protestataires de Hong Kong ont aussi dénoncé la répression chinoise qui s’est abattue sur le peuple ouïgour.
En décembre dernier, des protestataires de Hong Kong ont aussi dénoncé la répression chinoise qui s’est abattue sur le peuple ouïgour. - Reuters.

Internements forcés au Xinjiang, harcèlement des défenseurs des droits des travailleurs, attaques répétées contre la liberté de religion : face au non-respect de droits humains de base par le pouvoir chinois, de nombreux gouvernements étrangers hésitent, par peur de représailles économiques, à dénoncer ces violations. L’organisation de défense des droits humains Human Rights Watch, dont le directeur Kenneth Roth a été interdit d’entrée à Hong Kong dimanche dernier, n’a pas hésité, elle, à affronter Pékin de façon frontale. Son rapport annuel, sorti ce mardi, est centré sur la façon dont la Chine menace de façon globale les droits humains.

1

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct