Egypte: la mort «inutile» et «évitable» de Moustapha Kassem

La situation des droits de l’homme ne cesse de se dégrader dans l’Egypte du président Abdel Fattah al-Sissi.
La situation des droits de l’homme ne cesse de se dégrader dans l’Egypte du président Abdel Fattah al-Sissi. - Reuters.

Une sale affaire. Une de plus en Egypte qui illustre le délitement avancé des droits de l’homme dans ce pays. Un homme, un prisonnier condamné, est mort pendant son hospitalisation au Caire lundi. Il était en grève de la faim depuis sa condamnation en septembre 2018 et avait même décidé quatre jours plus tôt de ne même plus boire de liquide. Diabétique, il est décédé d’une défaillance cardiaque.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Proche-Orient