Open d’Australie: la pollution a mis les joueurs à genoux

Le Melbourne Park n’est pas épargné par les éléments.
Le Melbourne Park n’est pas épargné par les éléments. - EPA

Jamais depuis l’US Open 1945 un tournoi du Grand Chelem n’a été annulé. Les conditions climatiques les plus éprouvantes ont systématiquement été maîtrisées. Mais la première journée des qualifications de cet Open d’Australie a été tellement rude que les craintes des joueurs et joueuses sont plus importantes que jamais. Est-ce raisonnable de maintenir le programme initial dans un tel contexte ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Tennis