Le commentaire de Stéphane Bern: «Ils veulent être à la fois dehors et dedans»

Le retrait de Harry et Meghan de la vie officielle pour fuir la pression médiatique et vivre une indépendance financière en Amérique du Nord – probablement le Canada où ils ont passé les fêtes de fin d’année – est, si l’on en croit certains, une « preuve de modernité » de ce couple princier pas comme les autres.

Assurément, si l’on considère que la jeune génération (et les princes n’échappent pas à la règle commune) est plus soucieuse de ses droits que de ses devoirs ! Car, sans vouloir offenser Harry et Meghan, ils sont à l’image des Britanniques et du Brexit. Ils veulent être à la fois dedans et dehors, partir loin des obligations officielles mais continuer à profiter des avantages de leur position sociale, ne plus travailler pour la Couronne mais garder le titre, l’argent… et le cottage à Windsor pour les vacances – qui a coûté 2 millions d’euros de restauration à l’État, donc aux contribuables.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct