La polyvalence tactique, la nouvelle arme du Sporting de Charleroi

Les Carolos à la fête.
Les Carolos à la fête. - Belga

La fin d’année 2019 du Sporting a bien sûr été marquée par la deuxième place à laquelle les troupes de Karim Belhocine ont terminé, mais aussi par le changement tactique qui leur a permis d’y parvenir. Le passage au 4-4-2, lequel avait été opéré à la mi-temps du match à Mouscron, avait à ce point convaincu le staff sambrien que ce dernier l’avait reconduit pour l’ultime rendez-vous de l’année, contre Ostende. Avec un succès certain puisque les Carolos s’étaient largement imposés, 5-0, grâce notamment à un but de Shamar Nicholson, le grand gagnant de ce changement de dispositif. On imagine dès lors Karim Belhocine tenté par l’idée de maintenir ce système, et ce dès ce samedi au Kehrweg, mais après la semaine de stage passée sous le soleil espagnol, c’est pourtant un retour au 4-2-3-1 connu de tous qui semble tenir la corde.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct