La garde à vue du réalisateur Christophe Ruggia, accusé d’attouchements, a été prolongée

La garde à vue du réalisateur Christophe Ruggia, accusé d’attouchements, a été prolongée

La garde à vue du réalisateur français Christophe Ruggia, accusé d’« attouchements » par l’actrice Adèle Haenel, a été prolongée à l’issue des 24 premières heures, a-t-on appris mercredi auprès du parquet de Paris.

Le cinéaste de 55 ans, qui conteste cette mise en cause, a été interpellé mardi matin avant d’être interrogé à Nanterre (ouest de Paris) par les enquêteurs de l’Office central pour la répression des violences aux personnes (OCRVP). Cette garde à vue peut durer jusqu’à 48 heures.

La comédienne de 31 ans, récompensée par deux César, affirme avoir été victime d’« attouchements » et de « harcèlement sexuel » de la part de Ruggia quand elle était âgée de 12 à 15 ans.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct