Harry et Meghan: «La maison Windsor est devenue toxique et machiavélique»

«
Harry et Meghan ont du succès auprès d’un groupe cible jeune, progressiste et multiculturel, des valeurs qui ne sont pas vraiment représentées au sein du reste de la famille royale
», lance Tom Bradby.
« Harry et Meghan ont du succès auprès d’un groupe cible jeune, progressiste et multiculturel, des valeurs qui ne sont pas vraiment représentées au sein du reste de la famille royale », lance Tom Bradby. - Reuters

Alors que la semaine dernière, les deux tourtereaux ont annoncé leur décision de se mettre en retrait de la famille royale britannique, la crise autour du prince Harry a maintenant atteint une ampleur comparable au drame qu’a connu Diana au milieu des années 90. Les parallèles entre le jeune homme de 35 ans et sa mère, décédée en 1997 dans un accident de voiture survenu dans un tunnel parisien – sa limousine était traquée par des paparazzis –, sont inévitables.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Lena