La revanche des moches qui ont fait main basse sur les séries

L’improbable trio de la saison 2 de «
The End of the F*** World
».
L’improbable trio de la saison 2 de « The End of the F*** World ». - D.R.

Il y a 30 ans, le 4 octobre 1990, huit jeunes Californiens, minces, bronzés, dents parfaites et bien coiffés, déboulaient sur nos écrans à une époque où il n’y avait pas d’alternative à la télé. Pas d’issue de secours : on était scotchés. Beverly Hills 90210, on le sait aujourd’hui, a fait des ravages sur les ados du monde entier, tous ceux qui ne ressemblaient ni à Brandon, ni à Brenda, ni à Dylan, ni à Kelly. Andrea, la petite intello à lunettes, ne comptait pas.

Et voilà que la fin des années 2010 bombarde au casting de ses séries tout une génération de petits héros faméliques et complexés, des nerds, des Aspergers, des marginaux, des Stephen Hawking et des Greta Thunberg à lunettes comme ceux de The IT Crowd ou The Big Bang Theory. Un peu coincés, mal dans leur peau comme les jeunes gens de Sex Education (dont la saison Deux vient de démarrer sur Netflix) et de The End of the F*** World.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Cinéma