Cafouillages et retards pour les créances alimentaires

Cafouillages et retards pour les créances alimentaires

Depuis le 1er janvier 2020, davantage de parents sont censés avoir accès au service des créances alimentaires (Secal). Pour rappel, le Secal, rattaché au SPF Finances, permet d’obtenir des avances sur les créances alimentaires impayées par l’ex-conjoint. Jusqu’à l’an dernier, le plafond de revenus pour en bénéficier était de 1.800 euros net. En avril 2019, une loi a été votée rehaussant ce plafond de 400 euros. Or, au début de cette semaine, le site web du Secal indiquait encore un plafond de 1.800 euros et non de 2.200. Hafida Bachir, secrétaire politique de Vie féminine, qui suit le Secal depuis sa création en 2003, est la première à s’en inquiéter. Suite à notre interpellation, le SPF Finances a mis à jour les informations ce mardi et explique le retard par un transfert de site web.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct