Commerce international: les Etats-Unis et la Chine signent une trêve, mais la guerre n’est pas finie

«
Aujourd’hui, nous faisons un pas comme on n’en a jamais vu vers un futur de commerce juste et réciproque avec la Chine
», a lancé Donald Trump en accueillant le vice-Premier ministre chinois Liu He à la Maison Blanche.
« Aujourd’hui, nous faisons un pas comme on n’en a jamais vu vers un futur de commerce juste et réciproque avec la Chine », a lancé Donald Trump en accueillant le vice-Premier ministre chinois Liu He à la Maison Blanche. - AFP.

Le président américain Trump l’avait promis à ses électeurs en 2016. Et il l’a obtenu. Une délégation chinoise, emmenée par le vice-premier ministre Liu He, est venue à Washington pour signer ce mercredi le premier volet d’un accord commercial inédit entre les deux premières puissances économiques mondiales, engagées depuis deux dans un épuisant bras-de-fer commercial. « Aujourd’hui, nous faisons un pas comme on n’en a jamais vu vers un futur de commerce juste et réciproque avec la Chine, qui apportera des bénéfices immenses aux deux pays », a indiqué le locataire de la Maison-Blanche. Une victoire pour celui qui n’a eu de cesse, depuis son entrée en fonction, de dénoncer la « déloyauté » des pratiques commerciales de Pékin qui ont coûté « des millions et des millions de jobs aux Etats-Unis », et le déséquilibre entre les importations de produits chinois aux Etats-Unis et les exportations américaines vers la Chine.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct