Donald Trump exulte, satisfait d’un accord partiel de sortie de crise avec la Chine

Donald Trump exulte, satisfait d’un accord partiel de sortie de crise avec la Chine
AFP

Un cessez-le-feu, à défaut d’enterrer la hache de guerre, et un show trumpien, tonitruant, parfois hors sujet. Mercredi, le président américain Donald Trump et le vice-Premier chinois Liu He réunis sous les ors de la Maison-Blanche ont signé un accord partiel entérinant une sortie de crise. La guerre commerciale lancée en 2018 par le même Trump, à coups de hausses tarifaires punitives, n’est cependant pas terminée. Elle pourrait rejaillir à chaque détour de la campagne présidentielle, tant le président sortant n’hésitera jamais à recourir au « bashing » anti-Pékin auprès de ses supporters, pour se parer de l’armure d’homme fort, déterminé à faire mordre la poussière à la déloyale concurrence chinoise. Il fallait l’observer, remettant sans cesse le couvert sur cette procédure d’impeachment (mise en accusation) qui l’obsède et lui gâche la vue, au point de remiser au second plan le bras de fer « victorieux » avec la Chine.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct