Syrie: plus de 500 morts surtout des enfants dans le camp d’Al-Hol en 2019

Syrie: plus de 500 morts surtout des enfants dans le camp d’Al-Hol en 2019
AFP

Plus de 500 personnes, principalement des enfants, sont mortes en 2019 en Syrie dans le camp d’Al-Hol, où vivent des dizaines de milliers de déplacés, notamment des proches de jihadistes du groupe Etat islamique (EI), a annoncé à l’AFP une responsable locale.

La malnutrition et le manque de soins médicaux pour les prématurés figurent parmi les principales causes de mortalité dans ce camp, géré par les autorités kurdes dans le nord-est syrien, a précisé à l’AFP Dalal Ismaïl, responsable du Croissant-Rouge kurde pour Al-Hol.

Le camp accueille environ 68.000 personnes, vivant dans des conditions précaires et dépendant totalement des aides humanitaires.

C’est principalement ici qu’ont été envoyés les femmes et les enfants étrangers affiliés à l’EI, lorsqu’ils ont été évacués de l’ultime bastion du groupe jihadiste, reconquis par les forces kurdes en mars 2019.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct