Le rêve éternel d’un autre monde

Une reconstitution des folies de la société de consommation destinée à l’éducation des enfants de 2140.
Une reconstitution des folies de la société de consommation destinée à l’éducation des enfants de 2140. - Dargaud.

Victime d’une intoxication par la consommation, le monde s’est effondré en 2050. La population a été divisée par dix. De 9 milliards d’individus, l’humanité a été réduite à 800 millions d’âmes par les épidémies et la chute vertigineuse du taux de fécondité. Les gouvernements s’étaient bien coalisés pour évacuer les déchets nucléaires dans le cosmos mais la mesure n’a en rien permis de résoudre le réchauffement climatique. Le XXIe siècle a définitivement gâché la Terre et ses ressources. Puis les ouragans et les typhons ont fini de dévaster le peu qui avait échappé à l’appétit des hommes.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Livres
    • d-20131107-32FMZ4_high (2)

      «Objectif plumes»: portail des littératures belges francophones

    • Les noms s’égrènent –
Beaumarchais, Beigbeder, Casanova, Sade, Dostoievski, Chester Himes, Jack London, Alphonse Boudard, Malraux, Mesrine, Oscar Wilde et Paul Verlaine...
–, les histoires scotchent le visiteur, belles et tragiques.

      Écrire, la grande évasion

    • CBBD (2)

      Panade au Centre belge de la bande dessinée