Avec du CNG, Resa sort Saint-Vith de la «zone banche»

Avec du CNG, Resa sort Saint-Vith de la «zone banche»
AFP

En raison de la topographie et de la dispersion de l’habitat, de nombreuses « zones blanches » de Wallonie ne disposent pas d’un accès au réseau de gaz naturel. Dans la seule province de Liège, c’est le cas de 28 communes sur 84. Une situation à laquelle Resa, le gestionnaire liégeois du réseau de distribution d’énergie, voudrait, en partie du moins, mettre fin. C’est notamment le cas de Saint-Vith, où l’intercommunale – en partenariat avec l’Agence de développement économique de la province (SPI), la Ville de Saint-Vith et le gestionnaire du réseau de transport de gaz naturel (Fluxys) – a mené une étude de faisabilité visant à approvisionner la commune en gaz naturel comprimé (CNG) par camions. Une alternative à la construction de canalisations, la commune étant située à vingt kilomètres des réseaux existants. « L’investissement serait trop important, de l’ordre de 6 millions d’euros, et incompatible avec les calculs de rentabilité qui nous sont imposés par la législation », constate Gil Simon, directeur général de Resa.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct