Luminus veut doubler la puissance de sa centrale au gaz de Seraing

La nouvelle centrale devrait être construite sur le terrain à gauche de la tour de refroidissement.
La nouvelle centrale devrait être construite sur le terrain à gauche de la tour de refroidissement. - Pierre-Yves Thienpont

On le sait, la fermeture programmée des centrales nucléaires de Tihange et Doel à l’horizon 2025 risque de créer un grand vide dans le paysage électrique belge. C’est que les sept réacteurs affichent une puissance de près de 6 GW qu’il faudra d’une façon ou d’une autre compenser si l’on veut garantir la sécurité d’approvisionnement du pays en électrons. Les dernières projections d’Elia, le gestionnaire du réseau de transport électrique, chiffrent à 3,9 GW le manque qu’il faudra combler pour s’assurer de passer l’hiver 2025-2026 au chaud et bien éclairés. Ce qui passera immanquablement par la construction de nouvelles centrales au gaz.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Entreprises