Quand Fellini annonçait #Metoo

Le plus étonnant
? Que «
La cité des femmes
», cette fable d’une virulence intense, d’une portée satirique subversive, soit née en Italie.
Le plus étonnant ? Que « La cité des femmes », cette fable d’une virulence intense, d’une portée satirique subversive, soit née en Italie. - D.R.

Avouons-le : on avait un peu peur, en allant revoir La Cité des femmes, réalisé en 1980, de tomber sur un film devenu irregardable, réac, sexiste, et en somme incompatible avec la révolution #Metoo.

Or, surprise : on (re)découvre un film visionnaire. D’une prodigieuse modernité. Fellini y annonce le crépuscule, pour ne pas dire la mise à mort du mâle alpha, monument classé dans l’Italie d’alors, ainsi que l’avènement d’une nouvelle ère féministe.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Culture