Négociations fédérales: bon sang mais c’est bien sûr, la coalition «sans»!

Durant l’été, les informateurs Didier Reynders et Johan Vande Lanotte ont testé un gouvernement autour du PS et de la N-VA, sans les verts. © Belga.
Durant l’été, les informateurs Didier Reynders et Johan Vande Lanotte ont testé un gouvernement autour du PS et de la N-VA, sans les verts. © Belga.

Quand l’électeur laisse aux politiques des cartes aussi brouillées que le 26 mai dernier, il faut à ceux-ci redoubler d’effort et de sens des responsabilités pour former un gouvernement. Et toute leur créativité pour imaginer des coalitions possibles et leur trouver un nom sympa. La bourguignonne, l’arc-en-ciel (élargi ou pas), la Vivaldi, la Quatre saisons, la Diables rouges… – un vrai menu de pizzeria.

Alors on cherche, on calcule, on hésite, on espère, on avance, on recule, on n’ose pas.

Pourtant, à analyser ces huit derniers mois et les échecs successifs à réunir des partenaires, une solution semble émerger. Du moins un chemin vers une solution. Bon sang, mais c’est bien sûr : la « coalition sans » !

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Politique