lesoirimmo

Fellini, un gamin de cent ans

L’ambassadeur de la jouissance se révèle surtout un être dévoré d’angoisses.
L’ambassadeur de la jouissance se révèle surtout un être dévoré d’angoisses. - D.R.

Fellini naissait il y a tout juste cent ans, le 20 janvier 1920 à Rimini, station balnéaire qui regardait alors se balancer la mer, au mépris des parades du régime mussolinien. Dans Amarcord (1973), Fellini raconte les 400 coups d’un jeune homme et de quelques-uns de ses amis, qui en grandissant feignent de devenir des Vitelloni , jolis parasites cherchant à troquer leur ennui congénital contre un exil vers l’imaginaire. Dans son film de 1953, seul le jeune homme parviendra à fuir la vie de province pour aller tenter sa chance ailleurs. C’est l’histoire du jeune Federico, biberonné au cirque, aux variétés, aux exploits du magicien Mandrake, au cinéma américain ou à la bande dessinée, qui débarque à 19 ans à Rome, en proposant d’emblée ses services de dessinateur au journal satirique Marc’Aurelio … par lequel il va rencontrer la femme de sa vie, Giuletta Masina.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct