Google au régime sans cookies: le leurre et l’argent du leurre

© Reuters.
© Reuters.

Quelle mouche aurait donc piqué Google ? Le 14 janvier, la firme de Mountain View a confirmé sa décision, esquissée déjà l’été dernier, de supprimer totalement les « cookies tiers » de son navigateur Chrome. En déclarant la guerre à ces petits « mouchards » du Web, ingrédient essentiel de son business model basé sur la collecte de données privées, Google aurait-il subitement retourné sa veste ? Un peu comme si Exxon Mobil annonçait la fin de ses activités dans les énergies fossiles, Philip Morris dans le tabac. Ou Ferrero dans les pâtes à tartiner. Certainement pas. La fin des « cookies » tiers, c’est certes la fin d’une époque, mais en aucun cas celle de la publicité ciblée. Gare au trompe-l’œil. On décode.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Médias