Le restaurant Bocuse perd une étoile: «Elles ne s’héritent pas, elles se méritent»

La réouverture de l’Auberge de Collonges, actuellement en travaux, sera donc particulièrement attendue le 24 janvier.
 © 
AFP
.
La réouverture de l’Auberge de Collonges, actuellement en travaux, sera donc particulièrement attendue le 24 janvier. © AFP . - AFP

L’annonce de la perte imminente de la troisième étoile de l’Auberge du Pont de Collonges (Lyon), le restaurant du feu « pape de la gastronomie française » Paul Bocuse, a suscité son lot d’indignations sur les réseaux sociaux. Deux ans après la mort du célèbre chef français à 91 ans, les internautes accusent le guide rouge de le tuer une deuxième fois. Voire de chercher le buzz, comme l’a dénoncé le critique gastronomique Périco Lagasse sur Radio-France. Le chef français Marc Veyrat, qui a perdu sa troisième étoile en 2019, un an après l’avoir acquise, et a attaqué Michelin en justice, est monté au créneau sur Europe 1

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct