Dérapages indivuels ou violences d’Etat? La police française est sur le gril

Dérapages indivuels ou violences d’Etat? La police française est sur le gril
AFP.

Un livreur qui décède lors d’une interpellation policière à Paris. Un jeune homme qui se noie dans la Loire après la fête de la musique à Nantes. Un policier qui tire à bout portant sur un manifestant avec un lanceur de balles de défense (LBD) dans la capitale, un autre qui tire dans le dos à Bordeaux, un troisième qui fait un croche-pied à une manifestante à Toulouse. Et ce ne sont là que quelques exemples.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en France