Il se passe toujours quelque chose au procès de Harvey Weinstein

Affublé d’une veste en cuir marron élimée, appuyé à un déambulateur, Harvey Weinstein semble un vieil homme que l’on dirait centenaire, alors qu’il affiche tout juste 67 ans au compteur. © Photo News.
Affublé d’une veste en cuir marron élimée, appuyé à un déambulateur, Harvey Weinstein semble un vieil homme que l’on dirait centenaire, alors qu’il affiche tout juste 67 ans au compteur. © Photo News.

C’est à Manhattan, dans le monumental immeuble du 100 Centre street, que se joue le dénouement de l’affaire Weinstein, à l’origine du mouvement #MeToo. Depuis bientôt deux semaines, le maître des débats, le juge James Burke, éprouve les pires difficultés à choisir le jury populaire qui, au bout du compte, scellera le sort du prévenu, accusé de harcèlement, d’agressions sexuelles ou de viol par plus de quatre-vingts femmes depuis près de quarante ans et formellement accusé par deux d’entre elles, pour des faits survenus en 2003 et 2006.

Aux Etats-Unis, tout citoyen est susceptible d’être convoqué pour accomplir son devoir en tant que juré dans tout procès civil, et ne peut refuser sous peine d’être lui-même poursuivi en justice pour non-respect de ses obligations légales. Au total, 860 New-Yorkais et New-Yorkaises choisis au hasard ont ainsi reçu une lettre les intimant de se présenter au tribunal à une date précise.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct