Il colle des «cœurs» sur la stèle de sa victime

Il colle des «cœurs» sur la stèle de sa victime

La sexagénaire avait été tuée le 9 février 2018 matin, lorsqu’elle avait ouvert la porte de son jardin pour faire sortir son chien. Daniel Mathy, qu’elle avait quitté peu avant, l’attendait caché dans l’abri de jardin, armé d’un couteau. Il l’avait poignardée et les services de secours, alertés par une voisine, n’avaient rien pu faire pour la sauver.

La séparation était survenue lorsque Claudine Hallut avait décidé de témoigner contre lui, lors d’une audience en appel, dans un dossier de mœurs. Elle n’a jamais pu le faire, puisqu’il l’a tuée avant. Pour le dossier mœurs, le septuagénaire a été acquitté faute de preuves suffisantes, mais il se retrouve inculpé de l’assassinat, dont il répondra au printemps prochain.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct