Un Khattabi-exit qui met très mal à l’aise

Un Khattabi-exit qui met très mal à l’aise

L’ex-coprésidente écolo Zakia Khattabi ne siégera donc pas à la Cour constitutionnelle. Le « niet » intervenu à deux reprises au Sénat ce vendredi est un camouflet pour son parti, une blessure pour la femme politique et un coup porté à la Cour elle-même. Et tout cela suscite un profond malaise.

C’est du jamais-vu. Les nominations à la Cour constitutionnelle n’ont jamais provoqué de débats aussi enragés, des oppositions aussi féroces. Peu nombreux sont ceux qui pourraient citer trois noms de juges y siégeant. Alors, pourquoi tant de haine ? Le mot n’est en fait pas exagéré car c’est la personne même proposée par Ecolo, Zakia Khattabi, que des partis ont stigmatisée publiquement, humiliée pour finalement mettre sa tête sur leur billot.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Éditos