Au moins onze coursiers se joignent au procès, en attendant peut-être l’ONSS

C’est le début d’une longue procédure. « Un minimum de quatre ans. Car il y aura très probablement appel », expliquent des observateurs. Mais son issue fera date. Ce 20 janvier se tiendra la première audience du procès qui oppose l’auditorat du travail à Deliveroo Belgium, la filiale belge de la société londonienne qui opère la livraison de plats de restaurant à domicile. La requête déposée par les auditeurs, au terme d’une enquête de deux ans, remet en question la nature de la relation de travail établie entre les coursiers qui opèrent les livraisons pour l’entreprise et cette dernière.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct