Belgique: le risque va augmenter, mais le pire n’est pas à craindre

La Belgique doit-elle également se faire du souci face à l’augmentation du risque de méga-feux ? « Lorsque nous connaissons une longue période de canicule-sécheresse, il y a effectivement des petits départs de feux », note Hugues Claessens, spécialiste des forêts à Gembloux Agro-BioTech. Les forêts de résineux et les Fagnes sont particulièrement à risque. Mais la situation est bien pire dans les régions méditerranéennes où l’on peut parfois “sentir” la présence de composés inflammables dans l’air ».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct