Geoffroy Noël de Burlin après l’Africa Race: «J’en ai pris plein la vue»

@DR
@DR

«  Voilà quinze jours qu’on a quitté Monaco pour le Maroc puis la Mauritanie et le Sénégal et chaque étape fut riche en émotions. Surtout dans les derniers jours où un début d’incendie lié à un échappement défectueux m’a contraint à utiliser le joker permis par le règlement. Ainsi, mon petit buggy a été pris en charge par le camion-balais et je n’ai pas disputé une étape entière. Mon véhicule est arrivé au bivouac à 4h30 du matin et mon mécano s’est jeté sur la mécanique défaillante. À 9h00, l’engin était réparé et j’ai repris la piste sans avoir fermé l’œil de la nuit. Cet incident m’a fait rétrograder à la 22e place du classement général, à la 10e parmi les SSV (la division réservée aux petits buggys) alors que j’occupais la 2e position. Sur le moment, c’était frustrant mais je n’ai pas le droit d’être déçu. J’ai rejoint la capitale sénégalaise tout en signant une victoire d’étape. Je ne peux qu’être satisfait. »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Endurance