Brussels Airlines: la CNE se dit mise à l’écart des négociations sociales

C’est la première fois que je vois ça
: la direction invite les délégués de certaines couleurs syndicales, pas tous
», déplore Didier Lebbe (CNE).
C’est la première fois que je vois ça : la direction invite les délégués de certaines couleurs syndicales, pas tous », déplore Didier Lebbe (CNE). - D.R.

Ceux qui pensaient, côté syndical, que le retour d’un Belge à la tête de Brussels Airlines avait pour principal avantage « qu’il maîtrisait le dialogue social à la belge » en seront pour leurs frais. Le syndicat CSC dénonce aujourd’hui une mise à l’écart des discussions sur le plan Reboot qui vise à réorganiser la compagnie aérienne pour faire des économies sur base d’une série de départs volontaires. Depuis le départ, la CNE et son aile flamande ACV Puls plaident qu’il s’agit d’un licenciement collectif déguisé, ce que nie la direction.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct