Boris Dilliès au «Soir»: «Les libéraux bruxellois n’ont plus d’identité»

Boris Dilliès se lance dans la course à la présidence de la régionale, face à David Leisterh.
Boris Dilliès se lance dans la course à la présidence de la régionale, face à David Leisterh. - DOMINIQUE DUCHESNES.

La « tôle » que s’est prise le MR bruxellois au dernier scrutin communal, c’est de lui. Boris Dilliès avait secoué son parti en livrant au Soir cette retentissante interview. A l’époque, il assumait de dire tout haut ce que son parti pensait tout bas… Et ajoutait « ne pas vouloir être comme une vache qui regarde passer le train » et voir son parti « dans la panade sur tout Bruxelles ». Logique avec lui-même, il entre dans la course à la présidence de la régionale, vacante depuis le départ de Didier Reynders.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Politique