Opera for Peace: «Se servir de l’opéra pour réunir»

Parmi les musiciens présents, le violoncelliste français Edgar Moreau.
Parmi les musiciens présents, le violoncelliste français Edgar Moreau. - Julien Mignot

Appeler à la paix en montrant la richesse de la diversité culturelle : voilà ce qui pourrait résumer en quelques mots l’idée à la base d’Opera for Peace, tournée mondiale de concerts organisés pour la paix et la diversité qui sera de passage en ce mois de janvier à Flagey. «  Le principe est de se servir de la notoriété et de la crédibilité du monde de l’opéra pour réunir un tas de genres musicaux et d’arts différents afin de parler de paix, de diversité culturelle, d’universalisme, explique Jesse Mimeran, créateur du concept et chanteur. Nous voulons aussi créer des projets dans ce sens-là, comme par exemple un programme éducatif. Nous sommes un collectif composé de plein d’artistes et nous essayons de faire des concerts pour faire réfléchir les gens et unir les forces possibles pour créer des projets. »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Musiques