Bruxelles: trop de femmes à la commission des droits des femmes?

Margaux de Ré (Ecolo).
Margaux de Ré (Ecolo).

En ouvrant la séance, la présidente de cette commission, Margaux De Ré (Ecolo) s’est réjouie de ce « moment particulier dans l’histoire de notre parlement » qu’est « la naissance, sans douleur, d’une nouvelle commission ». Anciennement active au sein du comité d’avis, l’écologiste a rappelé les différents dossiers sur lesquels des travaux avaient déjà été menés : lutte contre les violences faites aux femmes, représentation des femmes en politique, défense des femmes en situation particulière (femmes au chômage, femmes en prison, sans abris, etc.). La toute jeune commission entend « développer des actions politiques les plus transversales possibles », selon trois axes : mieux protéger les femmes, dans le sillage du mouvement #metoo – l’axe le plus urgent –, garantir une place aux femmes, tant physique (dans l’espace public) que symbolique (dans l’économie, l’emploi, la formation, la culture, etc.), et valoriser les femmes pour susciter des vocations.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct