lesoirimmo

Marcher avec un exosquelette : « C'est génial de pouvoir enfin tenir à nouveau une conversation à hauteur d'yeux. »

Marcher avec un exosquelette : « C'est génial de pouvoir enfin tenir à nouveau une conversation à hauteur d'yeux. »

« Le 18 novembre 2016, j'étais aux Pays-Bas avec un groupe d'amis sur une piste de ski indoor. J'ai fait une lourde chute et me suis tout de suite rendu compte que c'était grave. Mes jambes étaient devenues insensibles. On m'a emmené à l'hôpital le plus proche, à Maastricht. Le diagnostic est tombé comme un couperet : paraplégie. Je ne me suis pas laissé abattre. En fait, quand on me demande si je retournerais skier ce jour-là, je réponds que si je le pouvais, je le referais sans hésiter. Je n’ai ni colère ni rancœur. Mon entourage a aussi réagi positivement, du genre 'on va trouver une solution'. Lorsque j'ai été transféré à l'UZ Leuven après deux semaines d'hospitalisation à Maastricht, mes parents ont immédiatement pris des dispositions pour adapter le rez-de-chaussée de leur maison afin que je puisse y dormir, m’y doucher, etc. »

« Si je le pouvais, je retournerais skier ce jour-là. Je n’ai ni colère ni rancœur. »

Perte de sensations

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct