Climat: les émissions belges de CO2 sont toujours sur la mauvaise pente

Le transport reste le secteur le plus problématique, tirant vers le haut l’évolution des émissions belges de CO
2.
Le transport reste le secteur le plus problématique, tirant vers le haut l’évolution des émissions belges de CO 2. - D.R.

Il y a les paroles et les déclarations d’intention. Et puis, il y a les chiffres. Ceux que la Belgique vient de remettre à la Commission européenne pour 2018 sont particulièrement parlants. Ils montrent que, depuis quatre ans, les émissions de gaz à effet de serre de notre pays stagnent alors qu’elles devraient fortement diminuer. De 3,2 % par an jusqu’en 2030 et de 3,4 % ensuite jusqu’en 2050 si on veut atteindre la neutralité carbone, selon les calculs du bureau Climact.

La bonne nouvelle, c’est que nos émissions ont diminué de 19,24 % entre 1990 et 2018. La mauvaise, c’est qu’en 2015, elles avaient augmenté de 3,6 % par rapport à 2014. Et que depuis lors, elles semblent avoir atteint un plateau – -1 % en 2016, -0,1 % en 2017, +0,3 % en 2018.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct