«Maman, j’ai mal au ventre»: le signe d’une anxiété cachée?

«Maman, j’ai mal au ventre»: le signe d’une anxiété cachée?

Chez les enfants, un mal de ventre est-il toujours un mal de ventre ? Ou, si les causes absolument biologiques comme une infection ou un intestin bloqué sont exclues, un mal de ventre peut-il révéler une anxiété cachée et récurrente ? D’après une étude publiée dans la revue de référence Pediatrics, cela semble bien le cas.

Selon celle-ci, 51 % des enfants qui souffrent de douleurs abdominales pendant leur enfance souffrent également d’un trouble anxieux au cours de leur vie. « Une décennie plus tard, les personnes qui souffraient de douleurs à l’estomac continuaient à présenter des taux élevés de troubles anxieux, même si elles n’avaient plus de douleurs à l’estomac », explique l’auteur de l’étude Lynn Walker, professeure de pédiatrie à l’Université Vanderbilt de Nashville. Dans le « groupe contrôle », composé de personnes qui n’avaient pas de problèmes abdominaux lorsqu’ils étaient enfants, seulement 20 % présentaient un trouble anxieux au cours de leur vie.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct