Commentaires racistes sur les migrants de La Panne: la lutte contre la cyberhaine, un combat désespéré?

Il n’a pas fallu longtemps avant que les commentaires haineux n’apparaissent mardi sur les réseaux sociaux. Mercredi, la police fédérale a indiqué qu’elle ouvrait une enquête.
Il n’a pas fallu longtemps avant que les commentaires haineux n’apparaissent mardi sur les réseaux sociaux. Mercredi, la police fédérale a indiqué qu’elle ouvrait une enquête. - belga

Le naufrage mardi en mer du Nord d’une embarcation transportant 14 migrants a témoigné une fois de plus de la capacité des réseaux sociaux à recueillir et à déchaîner les propos racistes. Ceux qui se sont exprimés en Flandre dans le sillage du rafiot chaviré ont atteint en matière de violence des sommets qui reposent la question des moyens à mettre en œuvre pour tenter de faire obstacle à ces déferlements de haine.

« On est pour notre part en train de recueillir des signalements », indique Patrick Charlier, codirecteur d’Unia, l’institution publique qui lutte en Belgique contre les discriminations. « Je ne peux pas encore vous dire si l’on ira en justice. Mais on va en tout cas prendre contact avec les services de police et le magistrat de référence. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct