Les applications «santé» accusées de partager des données sensibles

Les données de santé font partie d’un régime très spécial de protection.
Les données de santé font partie d’un régime très spécial de protection. - Photo News.

SkinVision, Migraine Buddy, Sleep Cycle, Lifesum, ces noms ne vous disent peut-être rien… Pour leurs usagers, ils représentent souvent une aide bienvenue, voire même inespérée ! Il s’agit d’applications faisant partie du vaste marché, en pleine croissance, des outils numériques liés à la santé et au bien-être. Ainsi, Sleep Cycle surveille votre sommeil, Migraine Buddy vous aide à gérer vos maux de tête, quand SkinVision contrôle la santé de votre peau et Lifesum vous propose des programmes diététiques. Problème : leur utilisation engendre une production de données sensibles… pas toujours traitées avec le plus grand soin par les éditeurs. C’est en tout cas ce qu’a constaté Test-Achats. Après enquête, l’association de protection des consommateurs révèle que ces quatre applis poseraient de sérieux problèmes quant à la protection des données personnelles. Elle vient de déposer une plainte auprès de l’Autorité de protection des données (APD).

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Consommation